L'éloge du vin à table

Le vin est, selon beaucoup d’auteurs, le meilleur ami de l’homme lorsqu’on en use avec modération, et son plus grand ennemi si on le prend avec excès. C’est le compagnon de notre vie, le consolateur de nos chagrins, l’ornement de notre prospérité, la principale source de nos vraies sensations.

Il est le lait des vieillards, le baume des adultes et le véhicule des gourmands. Le meilleur repas sans vin est comme un bal sans orchestre, comme un comédien sans rouge ou comme un apothicaire sans quinquina... Dès que les vins ont commencé à couler dans les verres, tous les coeurs s’ouvrent à la confiance, à l’hilarité; chacun perd sa gravité, votre voisin devient votre ami... et pour peu que l’amphitryon ait le soin de servir graduellement ses vins, en finissant par les plus capiteux, la table n’offira bientôt plus qu’une réunion de bons frères et d’amis véritables.

Alexandre Grimod de La Reynière (1758-1838)

Afficher/Cacher le contenu